Gazenergie

Consommation thermique et d'électricité en baisse à Genève

Zürich, 26.09.2017

 

Les Genevois ont consommé moins d'énergie thermique fossile et moins d'électricité en 2016. Avec des diminutions de respectivement -29,3% et -6,8%, ce bilan "très réjouissant" a été présenté mardi par le département de l'aménagement, du logement et de l'énergie (DALE).

L'ensemble des mesures paie, a relevé Antonio Hodgers, chef du DALE en présentant les chiffres consolidés de 2016. La comparaison porte sur l'année 2000. S'agissant de la consommation d'énergie fossile, le canton a atteint son objectif (-29%) avec quatre ans d'avance. Il vise désormais une baisse de -53% d'ici 2035.

Malgré ces bons résultats, Genève se trouve en deçà de la moyenne suisse (-30,1%). La faute, selon le conseiller d'Etat, à un important parc immobilier datant des années 1950 à 1970. Ces constructions étaient de vrais gouffres énergétiques, précise-t-il. La consommation de mazout reste donc importante dans le canton qui "peut faire mieux".

40'000 ménages

Genève fait en revanche mieux que la moyenne suisse (-4,6%) en ce qui concerne la consommation d'électricité. "La transition énergétique est devenue une réalité", a relevé M.Hodgers. L'importante diminution (-6,8%) enregistrée à Genève s'explique par les obligations imposées aux grands consommateurs, principalement les entreprises.

Le programme eco21, mené en partenariat avec les Services industriels de Genève (SIG), a porté ses fruits. Il se fonde sur le postulat selon lequel "le meilleur kilowattheure est celui que l’on ne consomme pas". Les PME et les PMI sont par exemple accompagnées pour optimiser leur éclairage. Au total, eco21 a permis d'économiser l'équivalent de la consommation de 40'000 ménages.

Amendes énergétiques

La politique énergétique du canton a aussi été marquée en 2016 par les premières amendes délivrées pour sanctionner des contrevenants. L'office cantonal de l'énergie a procédé à 162 contrôles: plus de la moitié (62%) ont révélé des pratiques non-conformes. Ce taux élevé s'explique par le fait que le volet répressif est nouveau, selon M.Hodgers. Jusqu'à présent, "c'était pris à la légère".

Les 67 amendes délivrées avoisinent un montant total de 160'000 francs. Les principales infractions concernaient des installations de climatisation et des vitrages non-conformes ainsi que des documents pas remis à temps pour l'ouverture de chantiers.

2000 Watts

Genève vise une société à 2000 watts sans nucléaire d'ici 2050, en adéquation avec la stratégie énergétique de la Confédération. "La société 2000 watts est une société qui ne consomme pas plus que ce que la planète lui offre", a rappelé M.Hodgers. Cet objectif a été réaffirmé par le Grand Conseil en septembre 2015.