Gazenergie

Clariant déborde de nouvelles ambitions aux côtés de Sabic

Zürich, 18.09.2018

 

Clariant se lance dans une nouvelle stratégie ambitieuse, en visant une forte croissance, après l'arrivée en force dans son capital (25%) du saoudien Saudi Sabic Industries Corporation (Sabic). Le groupe bâlois de spécialités chimiques veut porter son chiffre d'affaires à 9 milliards de francs d'ici 2021, en combinant largement ses activités avec celles de son nouveau partenaire.

"L'entreprise prévoit une expansion plus soutenue, en se concentrant sur des produits spécifiques et des solutions à haute valeur et à fortes perspectives de croissance", a-t-elle annoncé mardi.

L'accord de gouvernance signé avec Sabic, un géant pétrochimique, garantit le maintien de l'indépendance de la société bâloise en tant qu'entreprise cotée à la Bourse suisse. Le "nouveau Clariant" conservera son siège à Muttenz.

Concrètement, les deux partenaires fusionneront une grande partie de leurs activités et en céderont d'autres. Un nouveau secteur appelé High Performance Materials (HPM) ou matériaux de haute performance sera créé. Il est issu de la branche des additifs et "masterbatches" à haute valeur de Clariant, qui sont des additifs solides et liquides utilisés pour colorer les plastiques ou leur conférer de nouvelles propriétés.

Les domaines d'application des HPM vont de la santé à l'automobile, en passant par l'aéronautique, la robotique et les énergies renouvelables, notamment.

Le "nouveau Clariant" entend produire des spécialités chimiques à plus forte valeur ajoutée, ce qui doit être tout bénéfice pour les actionnaires, a indiqué l'actuel directeur général de l'entreprise rhénane Hariolf Kottmann. D'ici trois ans, la marge opérationnelle (Ebitda) devrait atteindre 20% environ.

L'entreprise sise à Muttenz aura la majorité dans HPM, tout en y contribuant de façon minoritaire. Elle versera donc une compensation à Sabic, en liquide. Il n'y aura pas d'augmentation de capital, a assuré le chef des finances Patrick Jany.

Ernesto Occhiello, actuel responsable du secteur des spécialités de Sabic, sera le nouveau patron de Clariant dès le 16 octobre. Le groupe saoudien enverra quatre membres (sur douze) dans le nouveau conseil d'administration qui sera présidé par M. Kottmann, appelé à remplacer Rudolf Wehrli.

Clariant voit déjà plus loin et évoque "un premier pas". M. Kottmann a maintenu que pour prospérer, un groupe chimique devait viser des ventes de 15 milliards de francs, à terme. Dans l'immédiat, la nouvelle co-entreprise avec Sabic entraînera le passage de 1700 employés sous l'aile de Clariant. Le groupe bâlois occupe actuellement 17'000 collaborateurs, dont environ 850 en Suisse, un chiffre qui devrait rester stable.

Synergies

Ces annonces surviennent huit jours après la finalisation de l'opération d'entrée dans le capital des Saoudiens. La nouvelle stratégie fait suite à l'échec du projet de fusion entre Clariant et l'Américain Huntsman l'an dernier. Sabic avait racheté en janvier le paquet d'actions que détenait White Tale, avec lequel Clariant était en conflit, et qui avait joué un rôle prépondérant dans l'échec de la fusion avec Huntsman.

L'attelage Clariant-Sabic doit dégager des synergies de 100 millions de francs au total sur les trois premières années. Dans le même temps, les coûts de mise en place de la nouvelle stratégie se monteront à 80 millions.

Clariant s'allègera d'une partie de ses activités. Il cédera ainsi un pan de son secteur Plastics & Coatings (pigments, spécialités médicales notamment) d'ici 2020. Ces activités ont enregistré l'an dernier des ventes de 2,7 milliards de francs. D'autres activités, moins porteuses mais pesant 1,5 milliard, doivent aussi être vendues.

Au final, il en résultera un portefeuille "revalorisé". Au terme de l'opération, le chiffre d'affaires de Clariant devrait s'étoffer de près d'un tiers par rapport aux 6,38 milliards de francs de 2017.

Le groupe annonce par ailleurs une accélération de la croissance de son secteur Care Chemicals grâce à l'entrée dans de nouveaux segments de marché, notamment dans les soins et la santé.

La Bourse a accueilli la nouvelle par un feu d'artifice. L'action Clariant a bondi de 7,9% à 25,93 francs, alors que son indice de référence (SLI) s'est contracté de 0,05%.

Les analystes ont été séduits. Vontobel salue par exemple la levée des incertitudes qui entouraient Clariant.