Gazenergie

Bourse suisse: le SMI clôture en hausse après la réunion de la Fed

Zürich, 21.09.2017

 

La Bourse suisse a fini sur une notre positive jeudi, le Swiss Market Index (SMI) clôturant en hause de 0,42%. La veille, la Réserve fédérale américaine (Fed) a pris la décision historique, mais largement attendue, de tourner la page du stimulus monétaire.

Ce dernier a soutenu l'économie américaine depuis la crise financière de 2007-2008. La Fed s'est montrée plus optimiste pour la croissance cette année. Elle a par ailleurs laissé ses taux d'intérêt inchangés dans la fourchette de 1% à 1,25%.

A New York, Wall Street évoluait en léger repli jeudi en début de séance. "Le marché actions a célébré avec modération les annonces de la Fed et pourtant le réveil jeudi est un peu difficile", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.

Sur le front économique, aux Etats-Unis, l'activité manufacturière de la région de Philadelphie a progressé en septembre et reste en territoire positif pour le quatorzième mois consécutif. L'indicateur s'est établi à 23,8 points, en hausse de 5 points par rapport à août. Les analystes tablaient sur une baisse de 1,8 point à 17,1 points.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont fortement reculé, surprenant les analystes, alors que l'impact des ouragans continue d'affecter ces demandes d'allocations. Le ministère du Travail a recensé 259'000 demandes, soit un repli de 23'000, pour la semaine close le 16 septembre en données corrigées des variations saisonnières. Les analystes attendaient 310'000 inscriptions.

L'indice composite des principaux indicateurs , qui donne une idée de la conjoncture, a progressé un peu plus que ne s'y attendaient les économistes en août, a indiqué jeudi le Conference Board. L'indice a progressé de 0,4%, alors que les observateurs tablaient sur +0,3% comme en juillet.

Croissance ralentie

En Suisse, le SECO a nettement réduit ses prévisions de croissance 2017 à 0,9%, contre 1,4% dans les précédentes estimations. L'Administration fédérale des douanes (AFD) a fait état d'une nette hausse des importations en août. L'horlogerie a quant à elle poursuivi sa progression, affichant des exportations de 1,4 milliard de francs (+4,2%).

La Banque du Japon a maintenu inchangée sa politique monétaire ultra-accommodante, tout en jugeant que l'économie nippone "croît modérément" et que cette situation "va probablement se poursuivre".

Dans le détail, le Swiss Market Index (SMI) a fini sur un gain de 0,42% à 9134,13 points, avec un plus haut à 9144,12 et un plus bas à 9110,27. Le SLI a gagné 0,48% à 1468,26 points et le SPI 0,28% à 10'415,72 points. Sur les trente valeurs vedettes, 19 ont progressé, dix ont reculé et Julius Baer a fini inchangé.

Dans le sillage du nouveau rebond des exportations horlogères en août, Swatch (-0,1%) a cédé un peu de terrain, alors que son concurrent Richemont (+0,9%) en a gagné. Les exportations sont de 3% supérieures à nos prévisions, a relevé l'analyste de la Banque cantonale de Zurich, qui a souligné que la base de comparaison était plus élevée que les mois précédents. Les derniers chiffres confirment la tendance haussière des exportations horlogères.

Swisscom (-0,4%) fonde une nouvelle filiale dédiée à la technologie Blockchain ou chaînes de blocs. D'abord utilisée dans les monnaies virtuelles comme le bitcoin, d'autres applications sont envisagées, par exemple à titre de solution pour le commerce hors-bourse, a précisé le géant bleu.

Citigroup a relevé la recommandation pour l'action Swiss Re (+1,1% à 85,50 CHF) à "neutral", contre "sell" et a confirmé l'objectif de cours à 82 CHF. La saison des ouragans a rappelé au marché que les réassureurs sont eux aussi soumis à des volatilités ont notamment commenté les analystes, qui préfèrent actuellement Munich Re.

Pharma en hausse

Parmi les poids lourds, les pharma Novartis (+0,1%) et Roche (+0,8%) ont progressé, tandis que Nestlé (-0,3%) a reculé. Jefferies a relevé l'objectif de cours du bon de jouissance Roche et a confirmé "buy". L'analyste voit notamment un potentiel de dividendes extraordinaires et d'acquisitions.

Les deux grandes banques ont fait la course dans le peloton de tête: UBS a gagné 1,7%, meilleure performance du jour, Credit Suisse a pris 1,5%, tout comme le troisième plus gros gagnant du jour Kühne + Nagel (+1,5%).

Pour LafargeHolcim (-0,5%), l'enquête française sur l'activité de Lafarge en Syrie pourrait s'avérer accablante. Trois ex-salariés syriens ont été entendus et un rapport des douanes conclut que la direction en France a validé "des paiements aux groupes jihadistes" pour continuer à travailler dans le pays en guerre.

Sonova (-1,3%) a fini lanterne rouge. Logitech (-1,1%) et Partners Group (-0,7%) sont les deux autres gros perdants.

Sur le marché élargi, BKW (-1,3%) a revendu son activité de distribution en Italie et sa participation dans Casa delle Nuove Energie. Santhera (-6,4%) a fait la plus mauvaise performance et Perfect Holding (+33,3%, dans un faible volume) la meilleure.