Gazenergie

Attaque devant Buckingham: un homme remis en liberté

Zürich, 30.08.2017

 

La police britannique a annoncé mercredi avoir relâché un homme de 30 ans. Il avait été arrêté dimanche dans l'ouest de Londres en lien avec l'attaque de policiers survenue deux jours plus tôt devant le palais royal de Buckingham.

Le trentenaire était soupçonné d'être impliqué dans la planification, la préparation ou l'instigation d'un acte de terrorisme. "Il est depuis ressorti libre de sa garde à vue sans autre mesure" prise à son encontre, a indiqué la police dans un communiqué.

Avec un sabre

L'assaillant, un homme de 26 ans originaire de Luton, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Londres, "reste en garde à vue", a-t-elle précisé. Une prolongation de celle-ci a été autorisée jusqu'au 1er septembre.

Selon la police, l'agresseur avait tenté de se saisir "d'un sabre d'un mètre vingt posé sur le sol du siège passager" de sa voiture et avait "crié à plusieurs reprises Allah Akbar". Il s'en était ensuite pris à des policiers non armés devant le palais de Buckingham, où ne se trouvait pas la reine.

Il avait été neutralisé avec du gaz incapacitant après avoir légèrement blessé trois policiers. "Nous pensons que l'homme a agi seul et nous ne recherchons pas d'autres suspects à ce stade", a dit samedi la police, qui a qualifié les faits "d'acte terroriste".