Gazenergie

Angela Merkel admet la suppression à terme du diesel

Zürich, 14.08.2017

 

L'Allemagne devra finir par suivre l'exemple d'autres pays européens et interdire la mise en circulation de nouveaux véhicules diesel, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel dans une interview publiée lundi, tout en refusant de s'engager sur une date précise.

Elle a ajouté qu'il était de la responsabilité des constructeurs automobiles de retrouver la confiance des consommateurs après le scandale de trucage des émissions de gaz polluants, y compris en offrant des promotions et des actualisations de logiciels.

Les consommateurs, qui ont été "trompés", doivent obtenir les performances environnementales en termes d'émissions qui leur ont été promises, a-t-elle ajouté dans cette interview à un magazine. La priorité pour les années à venir va être de développer les infrastructures de recharge de batteries afin de pouvoir mettre davantage de véhicules électriques en circulation, a aussi dit Angela Merkel.

D'ici là, les interdictions de véhicules moins propres déjà en circulation devraient être évitées, a-t-elle poursuivi, car cela reviendrait à "punir ceux qui ont acheté des voitures en toute bonne foi".