Gazenergie

Allemagne: le coronavirus fait ralentir l'inflation en mai

Zürich, 16.06.2020

 

La hausse des prix en Allemagne a encore ralenti en mai, l'inflation tombant à 0,6% sur un an, son plus bas niveau depuis 2016, alors que la pandémie de coronavirus a entraîné le pays dans la récession.

Atteignant encore 1,7% en février, avant que n'éclate la crise du coronavirus, le taux d'inflation avait baissé à 1,4% en mars puis à 0,9% en avril.

Sur un mois, les prix ont même reculé de 0,1%, selon des chiffres définitifs publiés mardi par l'Office national des statistiques.

Les données définitives sont conformes aux chiffres préliminaires publiés fin mai.

Les prix du pétrole en particulier ont beaucoup chuté durant la période.

Les prix de l'énergie ont chuté de 8,5% sur un an tandis que ceux des denrées alimentaires ont progressé de 4,5% par rapport à mai 2019.

Les produits frais tels que légumes et viande sont devenus nettement plus chers avec +10,5% et +9,2% respectivement, alors que le prix du fioul domestique s'est effondré de 30,5%.

L'inflation est stable pour les services, à 1,3%, avec une hausse des prix de 4,4% pour les coiffeurs et de 2,4% dans les bars et cafés.

Pour ces deux catégories, "une raison doit être la mise en pratique des règles d'hygiène" imposées en raison de la pandémie de coronavirus, note l'Office des statistiques dans un communiqué.

L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), utilisé comme référence par la BCE, affiche 0,5% sur un an, et 0,0% sur un mois.

Ce chiffre s'éloigne toujours plus de l'objectif de la Banque centrale européenne d'une inflation "proche mais inférieure à 2%" dans la zone euro.

L'économie allemande devrait se contracter de 6,3% en 2020, selon l'estimation du gouvernement.