Gazenergie

Alcon présente ses premiers objectifs à moyen terme

Zürich, 27.11.2018

 

Alcon, qui organise ce mardi une journée pour ses investisseurs à New York, prévoit de verser régulièrement des dividendes dès 2020 et cible une marge aux alentours de 25% dès 2023. L'exercice du grand oral sera répliqué le 4 décembre à Londres.

La division ophtalmologique prochainement externalisée de Novartis détaillera ses ambitions sur son segment d'activité, prenant en compte le vieillissement de la population mondiale. Comme par exemple, la prévalence de la myopie et de la fatigue oculaire numérique.

"Ces tendances offrent à Alcon d'importantes opportunités de croissance sur le marché des dispositifs de soins de la vue, évalué à 23 milliards de dollars", selon David Endicott, le future directeur général d'Alcon, cité dans le communiqué.

Les pays émergents en particulier devraient à long terme soutenir l'actuelle division ophtalmologique, a précisé David Endicott lors de la journée des investisseurs. Par ailleurs, les nouvelles technologies aideront également la spin-off à progresser. Du côté des produits, les lentilles journalières continueront à doper la croissance, a poursuivi M. Endicott.

A la Bourse, l'action Novartis a fini en recul de 0,5% à 88,10 francs, dans un SMI en baisse de 0,37%.

Pour Helvetische Bank, la scission de l'unité ophtalmologique du laboratoire bâlois "fait sens". "D'un côté, une telle indépendance émanant d'une grande entreprise peut apporter de l'énergie à Alcon et au marché. D'un autre côté, les actionnaires de Novartis pourront aussi bénéficier de cette opération, avec un bilan allégé. Nous n'excluons pas non plus un dividende exceptionnel."

La filiale de Novartis a fait savoir mi-novembre qu'elle avait rempli un premier formulaire d'enregistrement auprès de l'organisme américain de contrôle des marchés financiers (Securities and Exchange Commission ou SEC). La démarche constitue un premier pas concret en direction de l'autonomisation du département ophtalmique du géant pharmaceutique, annoncé en juin.

Le groupe prévoit d'introduire l'unité en Bourse à Zurich et à New York sous le symbole "ALC". La future société indépendante aura son siège en Suisse.

L'opération devrait n'avoir aucun impact sur l'imposition de Novartis et sera soumise à l'approbation des actionnaires lors de l'assemblée générale de février 2019.