Gazenergie

Installations de méthanisation pas chères et injection de gaz

Afin de rendre la production et l’injection de biogaz économiquement intéressantes pour les petites exploitations agricoles, il faut des digesteurs pas chers et faciles à raccorder au réseau gazier. L’industrie gazière suisse soutient le développement technologique dans ce domaine.

L’industrie gazière veut accroître la part des gaz renouvelables au segment gaz du marché thermique de 30 % d’ici à 2030. La Suisse dispose en principe d’un volume suffisant de biomasse pour atteindre cet objectif. Le plus gros potentiel réside dans l’agriculture, compte tenu du fait que seulement 6 % des lisiers de ferme sont actuellement exploités pour produire de l’énergie. Les entreprises agricoles peuvent faire davantage que produire de l’énergie renouvelable; l’accroissement de la production de biogaz par le secteur agricole permet aussi de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre en Suisse, comme le révèle une nouvelle étude de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). L’agriculture est aujourd’hui à l’origine de quelque 80 % des émissions de méthane en Suisse, liées au secteur de l’élevage en particulier.

La biomasse issue de l’agriculture, comme les engrais de ferme ou les sous-produits des récoltes, se répartit sur tout le territoire. Afin que la production de biogaz et son injection dans le réseau vaille la peine pour les petites exploitations agricoles, il faut des installations de méthanisation qui soient non seulement très efficientes, mais encore peu coûteuses à produire et faciles à raccorder au réseau. Contrairement à la production d’électricité à partir du biogaz (qui bénéficie de la rétribution à prix coûtant, RPC), l’injection directe de biogaz dans le réseau n’est pas encouragée par la Confédération.

L’industrie gazière suisse soutient un projet visant à mettre au point un digesteur qui satisfait à ces critères (MOSTCH4 – Mini Onsite System To valorize manure in methane). Concrètement, la production de biogaz doit être augmentée de 30 % par rapport aux installations actuelles; de plus, la durée d’amortissement d’une installation de biogaz doit être réduite de 20 à 25 % pour l’exploitation agricole. Ces objectifs ambitieux répondent à la nécessité de rendre la production et l’injection de biogaz économiquement intéressantes même pour les petites exploitations agricoles. Le potentiel de marché pour ce genre de petit digesteur est estimé à quelque 3000 exploitations pour le seul territoire suisse.

Cette technologie nouvelle est mise au point par la société d’ingénierie et de conseil tessinoise Laborex, qui s’appuie sur une solide expérience dans la construction d’installations de biogaz, de distribution de gaz naturel et de GNL. Les principaux partenaires dans cette entreprise sont l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation (Innosuisse), la HES tessinoise (Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana, SUPSI) et la Haute École zurichoise de sciences appliquées (Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften, ZHAW). La recherche s’articule autour de deux axes principaux: la préparation optimale des engrais de ferme avant méthanisation, d’une part, et l’amélioration du procédé de méthanisation proprement dit, d’autre part.

Vision: gaz climatiquement neutre à l’horizon 2050

L’Industrie gazière suisse soutient l’objectif zéro émission nette que s’est fixé le Conseil fédéral en matière d’approvisionnement énergétique à l’horizon 2050.

en savoir plus

Le gaz renouvelable fait partie de la solution

La société K3 Immobilien AG et les services industriels de Wallisellen (werke versorgung wallisellen ag) ont la fierté d’annoncer que les façades solaires les plus performantes d’Europe ont été mises en service. Appuyée par groupe de couplage chaleur-force alimenté au biogaz, l’installation fournit une bonne part de l’électricité du nouveau parc artisanal de Wallisellen, dans le canton de Zurich.

en savoir plus

Installations de méthanisation pas chères et injection de gaz

Afin de rendre la production et l’injection de biogaz économiquement intéressantes pour les petites exploitations agricoles, il faut des digesteurs pas chers et faciles à raccorder au réseau gazier. L’industrie gazière suisse soutient le développement technologique dans ce domaine.

en savoir plus

Un chauffage qui produit aussi de l’électricité

Les installations de couplage chaleur-force (CCF) peuvent apporter une contribution importante à la sécurité d’approvisionnement en Suisse, car elles ne produisent pas seulement du courant, mais encore de la chaleur. On parle dans ce contexte aussi de chauffage électrogène. Dans ce projet, un moteur Stirling de conception nouvelle est au coeur du système.

en savoir plus

La convergence des réseaux énergétiques

La centrale hybride de Regio Energie Solothurn est un projet pionnier pour l’approvisionnement énergétique. Dans le quartier d’Aarmatt de la commune soleuroise de Zuchwil, trois réseaux énergétiques – électricité, gaz et chaleur à distance – cohabitent. Regio Energie Solothurn tire parti de cette situation pour un système d’un type nouveau consacrant la convergence des trois agents énergétiques.

en savoir plus

Application dans le contexte industriel

Une installation de démonstration de la Haute École technique de Rapperswil (HSR) a montré qu’il était possible d’utiliser du courant renouvelable pour produire du carburant. Les chercheurs ont mis au point une installation power-to-gas encore plus performante.

en savoir plus

Davantage de biogaz grâce au power-to-gas

Le biogaz brut obtenu à partir de la biomasse contient, outre du méthane biogène, une proportion de CO2 allant jusqu’à 40 %. Il doit donc être traité avant de pouvoir être injecté dans le réseau de gaz naturel. Mais le CO2 contenu dans le biogaz brut peut aussi être exploité, grâce à la technologie du power-to-gas.

en savoir plus

Optimisation du traitement du biogaz

Dans le cadre du projet Smartcat, un procédé permettant à un réacteur de méthanisation directe de biogaz de fonctionner en continu a été mis au point. Ce procédé permet de doubler le rendement en méthane de haute qualité, d’où le concept d’optimisation du traitement du biogaz.

en savoir plus

Propulsion au gaz pour des navires suisses

Le gaz naturel liquéfié est aujourd’hui déjà utilisé avec succès dans quelques pays européens comme carburant pour des bateaux et des véhicules utilitaires lourds. Ce mode de propulsion au gaz respectueux de l’environnement doit aussi pouvoir être mis à la disposition de la navigation intérieure en Suisse. Dans un projet un bateau de ligne opérant sur le lac de Lugano est converti au gaz à des fins de test.f dem Luganersee testweise umgerüstet.

en savoir plus

Rouler au méthane synthétique

Qui dit mobilité durable, dit réduction massive de l’utilisation des agents énergétiques fossiles et des émissions de CO2. Avec la plateforme de démonstration «move», l’Empa montre comment du courant renouvelable peut être transformé en agents énergétiques stockables et pauvres en CO2, comme l’hydrogène ou le méthane, et être utilisé comme carburant.

en savoir plus

Le gaz renouvelable fait partie de la solution

La société K3 Immobilien AG et les services industriels de Wallisellen (werke versorgung wallisellen ag) ont la fierté d’annoncer que les façades solaires les plus performantes d’Europe ont été mises en service. Appuyée par groupe de couplage chaleur-force alimenté au biogaz, l’installation fournit une bonne part de l’électricité du nouveau parc artisanal de Wallisellen, dans le canton de Zurich.

en savoir plus
Théses 2020 Théses 2020
Gaz renouvelables Gaz renouvelables
Installations de biogaz Installations de biogaz
CCF CCF
L'hydrogène L'hydrogène
Couplage des secteurs Couplage des secteurs