Gazenergie

L’hydrogène: analyse économique

De nombreux Etats développent aujourd’hui une stratégie hydrogène parce qu’ils voient dans les agents énergétiques gazeux une solution pour atteindre les objectifs climatiques. Mais la vraie question est là: l’hydrogène est-il capable de s’imposer sur le marché?

L’hydrogène n’est actuellement pas en mesure de concurrencer les autres agents énergétiques. L’évolution des coûts pour la production et la distribution d’hydrogène fait l’objet de pronostics très différents selon les hypothèses retenues dans l’analyse évolutive des coûts de l’électricité, surtout en ce qui concerne l’électricité renouvelable ainsi que la demande en hydrogène et ses effets d’échelle au niveau de la production.

Dans son étude de 2019, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que les coûts de la production d’hydrogène vert à partir d’électricité renouvelable pourraient baisser de 30 % à l’horizon 2030 sous l’effet de la baisse des prix de l’électricité renouvelable et des effets d’échelle au niveau productioHydrogen Council, réalisée avec le soutien de McKinsey, table sur une réduction des coûts allant jusqu’à 60%2. Outre les facteurs déjà évoqués par l’AIE, les auteurs de cette étude identifient aussi un potentiel de réduction des coûts au niveau du stockage de CO2 et de carbone, mais conditionnent certains investissements à la bonne marche du marché de l’hydrogène.

C’est précisément l’objectif des différentes stratégies hydrogène mises en oeuvre au niveau national et international– par exemple la stratégie lancée par l’UE dans le cadre des «European Green Deals». Toutes ces initiatives visent à développer de nouveaux marchés propices aux investissements.n1. Une étude du

  • 1 IEA, The Future of Hydrogen, Technology report, June 2019.
  • 2 Hydrogen Council, Path to hydrogen competitiveness, A cost perspective, January 2020.

Certains facteurs peuvent imprimer un essor rapide au marché, le corollaire étant des économies d’échelle proportionnelles. Mais ces facteurs peuvent devenir critiques pour l’essor du marché s’ils ne se réalisent pas:

  • Les objectifs climatiques conditionnent l’émergence de nouveaux marchés dans les secteurs industrie, transports, bâtiment. Le recours à l’hydrogène renouvelable et décarbonisé pour les procédés industriels et la mobilité pourrait donc marquer une étape importante dans la commercialisation de nouvelles applications. Par ailleurs, le marché de la chaleur offre lui aussi des conditions propices au développement de l‘utilisation des gaz verts.
  • La mise en place d’une filière hydrogène présuppose le développement méthodique des sources d’électricité renouvelable – surtout le photovoltaïque en Suisse – dans de nombreux pays.
  • La tarification CO2 des énergies répond à des objectifs climatiques et renforce les possibilités de produire de l’hydrogène vert, non seulement dans les secteurs immobilier et industriel, mais surtout dans les transports. Cette tarification doit impérativement englober tous les secteurs.
  • L’importance et le développement des infrastructures gazières existantes (réseaux de transport, réseaux de distribution et stockage) constituent également un excellent tremplin pour lancer l’hydrogène dans des conditions concurrentielles. Il est possible de recourir aux infrastructures existantes. Mais ici, l’enjeu est la maîtrise technique et réglementaire des parts croissantes d’hydrogène renouvelable et décarbonisé à tous les échelons infrastructurels (réseaux, stockages), y compris les applications. Les investissements et les dépenses nécessaires à la conversion des réseaux gaziers existants devraient être reconnus dans le cadre de la législation s’appliquant aux réseaux gaziers.
  • Les engagements et les initiatives de l’industrie des huiles minérales et du gaz visant à remplacer le pétrole/essence et le gaz par de l’hydrogène et des gaz renouvelables contribuent à accélérer l’essor du marché.
  • Les pays producteurs de gaz naturel commencent à se réorienter et investissent massivement dans les procédés de capture du CO2, de stockage et de pyrolyse. Les coûts de ces procédés et du stockage sont ainsi comprimés.
  • Les pays producteurs de gaz naturel situés dans des régions ensoleillées ou venteuses investissent massivement dans la production Power-to-X. La législation internationale sur les attestations d’origine reconnaît l’hydrogène importé comme étant renouvelable.
  • La concurrence entre pôles d’innovation européens et asiatiques pousse les gouvernements de ces différentes régions à investir dans la recherche et à instaurer des conditions-cadres favorables à l’émergence d’une filière hydrogène.
Théses 2020 Théses 2020
Gaz renouvelables Gaz renouvelables
Installations de biogaz Installations de biogaz
CCF CCF
Couplage des secteurs Couplage des secteurs
Projets énergétique Projets énergétique