Gazenergie

L’avenir énergétique a commencé: il y a plus de 200 ans

Le gaz est considéré comme une énergie d’avenir. Et ce depuis l’invention de la première lanterne à gaz déjà, il y a plus de 200 ans. Autrefois, les villes étaient la plupart du temps sombres la nuit, et ce n’est qu’avec l’arrivée du gaz qu’il a été possible d’assurer un éclairage efficace et une vie moderne. Depuis, l’industrie gazière n’a cessé de développer et propose des technologies écologiques permettant de produire des gaz renouvelables comme le biogaz ou le power-to-gas. Le réseau de gaz contribue grandement à la sûreté de l’approvisionnement en tant qu’agent énergétique polyvalent préservant l’environnement et jouant un rôle dans l’avenir énergétique en tant que support de stockage et de transport.

Le gaz naturel veille à la sûreté de l’approvisionnement: hier, aujourd’hui et demain

L’approvisionnement en gaz en Suisse est depuis toujours un moteur de progrès important: le gaz de ville a permis d’éclairer les paysages urbains en remplaçant les lampes à pétrole polluantes. Autrefois le gaz était obtenu à partir de charbon distillé. Dans les années 70, le gaz naturel a enfin été introduit en Suisse afin de rendre notre pays plus indépendant du mazout. Avec une part de 14 pour cent dans la consommation finale d’énergie, le gaz naturel est considéré, en termes de consommation d’énergie, comme le troisième agent énergétique le plus important de Suisse, ce qui le place au même niveau que l’hydraulique suisse. Le gaz naturel contribue de manière significative à la sûreté de l’approvisionnement, car il est polyvalent et se combine très bien aux énergies renouvelables. En outre, la part de biogaz et d’autres gaz renouvelables va continuer à augmenter à l’avenir. Les gisements de gaz naturel sont ainsi assurés pour les générations futures.

Le gaz naturel issu de la terre

Le gaz naturel est un gaz présent naturellement dans les profondeurs de la terre d’où il est extrait. Il se compose à plus de 90 pour cent de méthane (CH4), un gaz inodore et incolore, le plus simple des hydrocarbures présents dans la nature. Le méthane est également produit lors des processus de fermentations anaérobies, comme dans les marécages, les stations d’épuration ou les élevages. Le gaz naturel qu’on utilise aujourd’hui s’est formé à partir de micro-organismes morts il y a des millions d’années. Absence d’air, température et pression élevées dans les profondeurs de la terre ont conduit à un lent processus chimique de formation de gaz naturel. L’humanité utilise le gaz naturel depuis beaucoup plus longtemps que le mazout. Les premières découvertes de gaz naturel ont eu lieu 6000 ans avant JC dans l’actuel Iran, il était alors mentionné dans les documents sous le nom de «feu éternel». Près de 5000 ans plus tard, le gaz naturel était également découvert en Chine et utilisé pour sécher le sel. C’est là que furent inventés, 2000 ans plus tard, les premiers pipelines: le gaz naturel était acheminé dans des bambous et transporté sur de petites distances. Le gaz a une longue histoire, mais le terme technique de «gaz» ne lui a été attribué qu’au XVIIe siècle par le chimiste néerlandais Johan Baptista van Helmont. 

Le gaz naturel est simple et polyvalent

Le gaz naturel est particulièrement respectueux de l’environnement, car il ne nécessite pas de raffinage complexe avant son utilisation, il sort de terre quasiment prêt à l’emploi, contrairement aux autres carburants tels que le mazout, l’essence ou le diesel. Le transport via des conduites de gaz jusqu’au lieu de consommation est lui aussi très efficace. En outre, la combustion du gaz est quasi complète lors de son utilisation et émet nettement moins de polluants que les autres combustibles. Le gaz n’est pas uniquement simple à utiliser, il est également polyvalent: que ce soit dans les foyers ou dans l’industrie, pour chauffer, rouler, voire pour produire de l’électricité ou en stocker, les possibilités d’utilisation sont extrêmement variées, et peuvent contribuer de manière importante à la réorientation de la politique énergétique et climatique en Suisse.

Comment l’industrie gazière promeut les gaz renouvelables

Voici comment l'industrie gazière promeut les gaz renouvelables.

L’industrie gazière mise sur le biogaz

L’industrie gazière suisse promeut les gaz renouvelables et apporte ainsi une contribution importante à la réduction des émissions de CO2.

Vous pouvez ainsi vous aussi jouer un rôle dans notre avenir énergétique

L’essentiel sur le thème de l’approvisionnement énergétique de demain.

En savoir plus